Zoom sur Tatacuá

Après deux semaines passées chez Frederico et Inès, je pars maintenant pour l’Argentine. Mais avant de parler de mon prochain wwoofing j’aimerai revenir sur Tatacua et principalement sur les systèmes durables mis en place.

Depuis qu’ils sont installés, Frederico et Inès n’ont jamais jeté de poubelles. Tout est trié et réutilisé. Ils ont leur propre centre de tri. En attendant de récupérer les plastiques ou autres déchets, ils les stockent. Les bouteilles d’eau ou de vin sont par exemple utilisées pour embellir la façade version mosaïque et ainsi créer de jolies ambiances lumineuses et colorées lors du coucher de soleil.

10698628_664512420310664_178070615001066628_n

Ils ont également mis en place une zone humide qui a pour but de décontaminer l’eau grâce aux plantes. L’eau usée part directement dans une lagune, puis dans une autre avant de retourner dans la nappe phréatique toute propre. C’est un système très simple qui permet de ne pas polluer les nappes d’eau souterraines. Le sol étant argileux, et donc imperméable, ils n’ont pas eu besoin de bâcher les lagunes. L’eau reste naturellement dans les basins. Et puis ça apporte une grande diversité biologique, on trouve tout pleins d’insectes, de petits animaux, de plantes…

Zone humide

libellule

On trouve de nombreux pins, eucalyptus et acacias. Les eucalyptus sont utilisés pour la construction (la structure de la maison par exemple, ou pour les futures cabanes). Les acacias sont utilisés pour le feu mais également pour enrichir le sol en matière organique. L’acacia est un bois qui, quand il est mort, s’effrite facilement. On utilise alors ses copeaux pour l’intégrer au sol sableux de Tatacuá.

Le bois, présent donc en grande quantité sur le terrain est une des ressources principales énergétique. Tous les soirs on fait le feu, qui permet de cuisiner, de chauffer la maison et quitter l’humidité en hiver et de chauffer l’eau pour la douche. L’eau reste chaude jusqu’au lendemain.

four

La ferme de Tatacua étant à 1km de la plage, il serait dommage de ne pas profiter des ressources que cela offre. Régulièrement, quand l’océan est tranquille ils vont récupérer l’eau de mer. En 3 ou 4 semaines ils obtiennent 2 bons flacons de sel à partir de 5L d’eau. Le système est tout simple : l’eau est stockée dans des récipients noirs, sous une bâche de plastique transparente en U pour créer un effet de serre et permettre une bonne ventilation. Une maille fine protège les deux côtés ouverts des insectes ou autres animaux.

10930935_722506107844628_982392103852092494_n

Malgré un sol très sableux, on arrive à faire pousser des légumes grâce à un enrichissement du sol en matière organique (compost, copeaux d’acacias, couverture du sol, engrais vert, légumineuses). On trouve un potager qui mesure environ 20m² où on a des tomates, des poivrons, des choux de tout type, des courges, des salades, du basilic… Ce que j’appelle le « centre expérimental » qui est en fait une autre zone de cultures (tomates, basilic, menthe, mandioque, cacahuètes, quinoa…) Au lieu de faire pousser les légumes ou les herbes directement dans le sol, on crée un lit avec des pneumatiques. Et ça marche très bien, Frederico et Inès obtiennent de très beaux résultats dans les pneumatiques. On trouve un petit champ d’Amarante aussi. Cela va faire 2 ans qu’ils font pousser de l’Amarante, plante qui aime les sols sableux. Cette année on a récupéré un bon nombre de graines d’amarante qui permettra d’agrandir le champ l’année prochaine. Et puis ils essayent quelques cultures comme l’ananas ou les pastèques. Une des premières limites à l’expansion des cultures est l’absence de système d’irrigation. Pour le moment on fait tout à la main le soir, ce qui prend un bon petit bout de temps (1heure environ). Et puis, on trouve une dizaine de poules et deux dindons.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– Le potager à la fin de l’été –

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– Les cultures dans les pneus –

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– Amarante –

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– Le poulailler –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :